EmergenceFM

Iannis Xenakis à la Philharmonie de Paris

Jusqu’au 26 juin 2022, la Philharmonie de Paris met à l’honneur l’un des plus grands artistes de la musique et de l’architecture contemporaine, Iannis Xenakis.

Difficile de présenter en tout point Iannis Xenakis et son œuvre, c’est ce que l’on peut d’ailleurs comprendre en traversant cette exposition.

Cet artiste inspirant a travaillé l’architecture, la musique contemporaine, la notion d’espace-temps, aux mathématiques… Il est ce que l’on se plait à dire chez Emergence, un artiste complet. Xenakis travaille l’art pluridisciplinaire, celui qui réunit les domaines. La Philharmonie lui rend ainsi hommage à la date de ce qui aurait été ces 100 ans.  C’est au Musée de la musique que l’exposition présente le parcours artistique flamboyant du compositeur français d’origine grecque, mais également sa vie, ses blessures et ses convictions.

À travers des archives personnelles et des mises en abîmes de ses œuvres marquantes, l’exposition fait entrer le gigantisme de son art dans un espace intimiste où se mêlent le visuel, le sonore et le ressenti. Une immersion que l’on à l’habitude de retrouver lors des expositions de la Philharmonie.

Au-delà du déploiement d’une scénographie transcendante, c’est une véritable biographie de l’artiste que l’on peut découvrir. Un accent posé sur son enfance et sa vie avant son succès. Des souvenirs de ses proches, de ses inspirations mais aussi, des contextes dans lequel il s’est façonné.

Ce qui perturbe et émerveille également lors de cette exposition c’est la découverte des formules mathématiques transformées en partitions. On comprend alors tout le génie de son œuvre qui bouleverse le sensoriel pour se rapprocher de la science.

Nous vous invitons à partir à la découverte de cet artiste accomplis, qui nous fait frissonner bien au-delà de ses performances artistiques, en nous laissant découvrir son processus artistique épatant.

Source:  https://www.traxmag.com/expo-la-philharmonie-rend-hommage-a-xenakis-revolutionnaire-de-la-musique-contemporaine/

Xenakis photo Michele Daniele années 70