2020 – LES ALBUMS EMERGENCE >  LAE – T2

06 AVRIL 2020

CHRISTIAN LÖFFLER Lys

Le quatrième album du producteur allemand et boss du label Ki Records, Christian Löffler, Lys, a été composé comme ses trois devanciers « zu hause », c’est à dire « à la maison » en langue de Goëthe.  

Entre ses tournées électro, le jeune artiste aime en effet se retrouver pour créer dans son atelier-studio refuge au cœur d’une forêt du nord de l’Allemagne.

Là, entre son œuvre musicale et son œuvre graphique – la jacquette de l’album est un autoportrait croqué de trois quart dos, en une sorte de teasing classieux invitant à en découvrir bien plus en écoutant l’album – Christian Löffler entre régulièrement en confinement volontaire pour mieux s’abandonner au virus de la création introspective…

Cet éloignement a cette fois encore réussi à Lys, qui éclot en un élégant bouquet de douze morceaux à mi-chemin entre deep-house, électronica et ambient. renforcés par les voix – convoquées déjà en télétravail – de Josephine Philip sur « The End », de la jeune chanteuse suédoise Menke sur le morceau-titre, ou encore de la Hambourgeoise Mohna sur « Roth ».

L’ensemble, à la fois solide et aérien, délicatement rythmé et furieusement planant, prolonge dans une sorte d’euphorie nouvelle le sillon tracé par A Forest en 2012, Young Alaska en 2014 et Mare en 2016.

Lys apparaît ainsi comme la conclusion provisoire et la plus aboutie de la saga atmosphérique et voyageuse entamée voilà un peu moins d’une décennie par le rêveur germanique…

Leave a Comment