BICEP Isles

Au fil des mois, depuis le printemps dernier, quatre titres de BICEP étaient progressivement entrés dans les playlists EMERGENCE, avec à chaque fois une forte rotation, « Atlas », « Apricots », « Saku » et enfin « Sundial ».
On espérait prolonger ce « crescendo » hédoniste avec l’album qu’on nous annonçait pour le début 2021, sur le prestigieux label britannique Ninja Tune, multiple découvreur de talents.
Autant l’avouer tout de suite, on n’est pas déçu. Les quatre premiers morceaux ajoutés aux six autres titres originaux présents sur « Isles », font l’un des albums important de 2021.
Andy Fergusson et Matt Mc Briar nous ont ainsi concocté un petit bijou « house », digne successeur de leur premier album éponyme de 2017.
« Isles » est une nouvelle preuve que le duo connaît parfaitement ses classiques – il s’est fait une solide réputation il y a déjà une décennie en exhumant avec sagacité pour leur blog « FeelMyBicep » des pépites « house » et « disco ».
Mais « Isles » démontre aussi que le duo a su prolonger ses maîtres et influences, dépasser et magnifier ses héritages, pour commettre ici une succession de titres dans une cohérence d’ensemble dont peu d’artistes électro sont capables sur un seul et même album.
Aujourd’hui considérés comme « le meilleur produit d’exportation de Belfast » par la presse locale, les deux musiciens installés à Londres poursuivent ainsi avec « Isles » ce savant dosage entre énergie « rave » et « trance », échantillonnages de voix mystiques ou ethniques –  ici des chants bulgares et du Malawi – et de synthés planants, le tout emballé avec des lignes mélodiques imparables.
Les collaborations apportent de manière importante aussi à l’ensemble, qu’il s’agissent de la Londonienne Clara La San (sur « Saku » ou «X »), de la Canadienne Julia Kent (sur le remarquable « Rever ») ou de la Coréenne Machina, échappée de la K-pop sur « Hawks ».

Une fois les 10 titres encaissés, on se retrouve encore étonnés par le talent des compères, regrettant qu’il n’y en ait que 10, dans l’attente gourmande de la vague de remixes à venir… .