ELECTRO CHIC, ELECTRO CHOC

Radio spécialisée dans les musiques électroniques et cultures urbaines apparentées

A l'antenne :

YUKSEK Nosso Ritmo

Le DJ, producteur et remixeur reimois Pierre-Alexandre Busson, alias YUKSEK – le « turc » – propose en ce début 2020 son quatrième album, trois ans après Nous Horizon, sorti en 2017.  

Et on n’est pas déçus. Avec toujours ce souci de l’expérimentation qui préserve le travail de YUKSEK de la transparence et le rend la plupart du temps passionnant, Nosso Ritmo illustrent la diversité de l’univers musical du « turc ».

Il affiche d’abord clairement les influences latines et brésiliennes qui pimentent habituellement les DJ Sets du prolifique Reimois, avec 3-4 titres comme « Helio Matheus).

A ce premier parti-pris, s’ajoutent les collaborations multiples qui témoignent de l’hyperactivité du remixeur reimois. Ainsi ; les Poitevins de Isaac Delusion posent leur voix sur « Into the light », le très « french touch » Breakbot est présent sur « The Only Reason », la chanteuse américaine Queen Rose sur « G.F.Y »,  participe à l’hommage fiévreux de YUKSEK à la « dirty house » des années 90, et  le groupe australien Confidence mana participé à composer « This Feeling » et « Gourgeous »

Au final, Nosso Ritmo semble ainsi avoir été conçu tout entier pour une approche décomplexée et instinctive de la piste de danse, faite pour rassembler,  

La découverte de ces 16 titres joyeux est donc recommandés en attendant de pouvoir les danser en groupe au sortir d’un printemps confiné.

image de WIKIPEDIA / Festival_des_Vieilles_Charrues_2018

FOUR TET Sixteen Oceans

08 AVRIL 2020

Onzième album en deux décennies de Kieran Hebden, alias FOUR TET, Sixteen Oceans  sort en ce début 2020 sur le label du DJ, producteur remixeur britannique, Text Records.

Un choix d’indépendance qui autorise une grande liberté créatrice à FOUR TET et explique les curiosités de ce nouvel album, curiosités dont EMERGENCE, férue de nouveautés et autres expérimentations musicales et artistiques, sera loin de se plaindre.

Avec Sixteen Oceans  FOUR TET continue à explorer et fusionner les genres hip-hop, jazz ou folk, pour nous révéler une musique électronique quasi « extatique », qui arrive à produire de manière assez paradoxale le sentiment de se trouver devant une son presque organique.

Parmi les titres de ce Sixteen Oceans qui témoignent de ce tour de force créatif,  EMERGENCE a identifié « Teenage Birdsong », bien sûr, sorti en single avant-première en 2019 et dont une version remixée « Overmono » a rejoint la playlist de la radio en mars.  

Mais on verra aussi comme autant de témoignages de cette ruse créatrice les titres « School », « Baby », « Something in the Sadness », « Love Salad » ou encore le magnifique « 4T Recordings », où le sample d’un chant d’oiseau donne la réplique à un chant sacré psalmodié qui semble venu de l’origine des temps humains.

Un regret cependant : l’absence sur Sixteen Oceans du très dansant « Lahaina Noon », à l’esthétique raga affirmé, où on verra un clin d’œil appuyé du Londonien aux origines indiennes maternelles     

Dire qu’on apprécie FOUR TET à EMERGENCE serait mal s’exprimer : ON ADORE, tant sa musique colle parfaitement à notre volonté de diversité électronique.

Dr D.