EmergenceFM

Afghanistan, pays meurtri par la guerre (1/4)

Chroniques

CinéNews

Afghanistan, pays meurtri par la guerre

– Mayte Carrasco, Marcel Mettelsiefen

Le royaume

Depuis l’invasion soviétique de Kaboul en 1979, la guerre n’ai laissé aucun répit à la population afghane. Archives et témoignages à l’appui, cette captivante fresque  déroule et décrypte plus de quarante années d’un cycle infernal de la violence.

Années 1960. Dirigé par le roi Mohammed Zaher, chah depuis 1933, le pays connaît sa plus longue période de stabilité. Il bénéficie du soutien des deux superpuissances de la guerre froide, les États-Unis et l’URSS. Mais à l’inverse de Kaboul, où vit l’élite afghane occidentalisée, les campagnes, qui regroupent 80 % de la population, ne bénéficient pas des efforts de modernisation du pays. Entre espoir socialiste et révolution islamique, les étudiants de l’université de Kaboul commencent à nourrir des rêves contestataires. Le 17 juillet 1973, appuyé par l’Union soviétique, Mohammed Daoud khan, le cousin du roi, fomente un coup d’État. Il est renversé cinq ans plus tard, pour s’être retourné contre les leaders communistes, et remplacé manu militari par Mohammed Taraki. Interdiction de la religion, extermination des opposants : la politique radicale de ce dernier provoque l’ire des islamistes qui prennent les armes. Le 27 décembre 1979, Moscou envoie ses troupes à Kaboul pour restaurer l’ordre.

Source :https://www.youtube.com/watch?v=FOwkpFr1ZQ8